TOUR DU MONDE DE L’HABITAT VU PAR LA SOCIÉTÉ CIVILE

Rénovation urbaine

Dernière mise à jour le 8 septembre 2017

UNE DEFINITION FRANCE – ETATS UNIS

En France, le concept de rénovation urbaine date juridiquement de la fin des années 1950. À l’époque, il s’agit de lutter contre l’habitat ancien insalubre, et la rénovation urbaine désigne alors la démolition globale de ces îlots pour permettre la construction de logements neufs et la création de tissus urbain adaptés à la voiture en ville. Source : Définition Site Techno-science

Aux Etats unis, depuis 1992, un programme de rénovation urbaine – appelé Hope VI (Housing Opportunities for People Everywhere) – a eu pour objectif de démolir une grande quantité de logements sociaux. Ces démolitions massives doivent s’accompagner de la reconstitution d’une offre diversifiée, dans le but de susciter une mixité de revenus. Il s’agit également de proposer un tissu urbain moins dense et de réaliser des opérations pour “déconcentrer la pauvreté”. L’origine de ce programme remonterait à 1954, à Boston, avec le Columbia Point Housing Projects.

Les premiers programmes de rénovation urbaine avaient proposé deux modèles d’action :

  • Encourager au déménagement les minorités vers les territoires où elles sont sous-représentées. Il s’agit donc d’un déménagement vers les zones périurbaines. Cela nécessitait de lutter contre la résistance des habitants et des communes qui devaient les accueillir ainsi que de mettre des moyens de mobilité en place.
  • Valoriser le développement communautaire, en s’appuyant dans les quartiers sur les ménages les plus dynamiques (en espérant qu’ils ne souhaitent pas déménager à terme).

Le programme HOPE VI proposait une tierce voie en favorisant l’attractivité résidentielle des classes moyennes pour ces quartiers à minorités pauvres. Mais bien sûr, pour que de nouvelles populations puissent s’installer, il fallait que d’anciens habitants quittent le quartier en question … Source : Article de Mr Tkirszbaum.

LES OBJECTIFS VISES

Il s’agit de stabiliser la population en place et de susciter une mixité endogène via un processus de densification de l’habitat. Il semble que seuls les Etats Unis, les Pays Bas et la France aient mené une double politique de démolition volontaire et de gentrification des centres urbains.

DES CONDITIONS DE REUSSITE

Depuis les années que se pratique la rénovation urbaine, on peut identifier certains facteurs qui font favoriser un programme réussi :

  • Associer à la définition du projet et à sa mise en place les populations qui résident dans ces quartiers;
  • Agir de manière holistique parce que l’équilibre d’un quartier est fragile;
  • Ne pas sous-estimer les besoins en mobilité que génèrent des déplacements de population;
  • mobiliser les acteurs locaux telles que les associations.

UNE TERMINOLOGIE VASTE

Il existe une panoplie de termes proches qui, selon les urbanistes, ont des significations différentes : requalification urbaine – renouvellement urbain – réhabiliation urbaine …

DES EXEMPLES CONCRETS

Des exemples de rénovation urbaine et leurs critiques dans divers pays : Fiches CITEGO.