TOUR DU MONDE DE L’HABITAT VU PAR LA SOCIÉTÉ CIVILE

Migration urbaine

Dernière mise à jour le 26 septembre 2014

“On appelle migration ou mouvement migratoire un ensemble de déplacements ayant pour effet de transférer la résidence des intéressés d’un certain lieu d’origine, ou lieu de départ, à un certain lieu de destination, ou lieu d’arrivée (GEORGE, 1993). La migration concerne tous les êtres vivants, même les végétaux, dont l’aire préférentielle ou originelle a pu changer (BRUNET, FERRAS, THERY,1993).”

“On peut aborder les migrations selon une approche temporelle ou géographique.”

“D’un point de vue temporel, on distingue, pour les populations humaines, les migrations périodiques des migrations définitives -ou du moins à très longue période-. Celles-ci impliquent l’abandon définitif – ou très durable – du lieu de départ et les premières, un retour régulier au lieu de départ, qui reste lieu de résidence.”

“Les migrations temporaires peuvent être quotidiennes, hebdomadaires, saisonnières, ou selon d’autres périodes encore (BRUNET, FERRAS, THERY, 1993). Les migrations saisonnières sont des déplacements entre le lieu de travail et celui de résidence. Elles peuvent être quotidiennes pour les ouvriers agricoles qui vont de leur village vers le grand domaine où ils sont employés. Elles peuvent être saisonnières quand les ouvriers agricoles se déplacent selon le rythme des saisons pour effectuer des travaux qui exigent beaucoup de main-d’œuvre pendant un temps très court: vendanges, récoltes de fruits, ou de légumes. Les éleveurs transhumants par exemple accomplissent des migrations saisonnières, appelées parfois migrations de sécheresse, car les troupeaux sont contraints de se déplacer par suite d’une sécheresse inattendue et doivent alors pratiquer, comme au Sahel du Soudan, une transhumance inhabituelle, mais saisonnière (FÉNELON, 1991).”

“D’un point de vue géographique, la migration peut être de deux types: internationale ou rurale.”

“La première est le fait, pour une personne, de se déplacer d’un pays dans un autre et d’y séjourner pour un motif de travail; parfois, plus généralement (dans le droit de la Sécurité sociale), tout déplacement international de l’assuré social, quel que soit le motif du déplacement est une migration.”

“La seconde est l’opération donnant droit à une aide financière et technique de l’État et consistant, pour un agriculteur, à quitter une exploitation située dans une zone surpeuplée pour s’installer dans une zone d’accueil sur une exploitation présentant certaines garanties de rentabilité (CORNU, 2000).”

“P. MATHIEU (1994) distingue deux grands types de migrations supplémentaires: les migrations internes vers les villes, et les migrations locales.”

“Si les migrations temporaires s’effectuent généralement dans le même pays -voire dans la même région, les migrations définitives peuvent être soit internes au pays (ou à l’aire écologique, à la région), soit externes au pays et comportent alors une face émigration et une face immigration, et sont dites migrations internationales (ou inter-régionales) (BRUNET, FERRAS, THERY, 1993). En effet, quand le déplacement implique sortie d’un territoire national, il est qualifié d’émigration, entrée dans un autre territoire national, d’immigration. Toutefois, certains auteurs emploient les termes d’émigration et d’immigration pour désigner des migrations intérieures à un même État quand il y a passage d’un milieu géographique bien déterminé à un autre milieu géographique spécifiquement différent (émigration des campagnes, immigration dans une ville ou une aire métropolitaine) (GEORGE, 1993).”

“Il existe également une migration cyclique, notamment dans les pays de l’Afrique de l’ouest, où les séjours successifs loin du village d’origine sont fonction des travaux agricoles saisonniers: de la plantation aux zones de culture vivrière puis retour momentané en saison morte, au village de départ, avant de repartir sur les plantations et cela, année après année (CIPARISSE, 1999).”

“On peut également considérer le «migrant de retour», qui, de retour au village après une tentative de subsistance en ville, choisirait dans bien des cas la meilleure assurance contre les pénuries, les disettes ou la crise (LE BRIS, LE ROY, MATHIEU, 1991).”

Source : http://www.fao.org/docrep/005/x2038f/x2038f07.htm#TopOfPage